mobile logo

Comment se blanchir les dents naturellement ?

23 juin 2015 / par Miss White
featured image

Se blanchir les dents avec des produits naturels, préparer soi-même son dentifrice, manger les bons fruits et légumes pour se blanchir les dents, c’est chic. Ces procédés sont d’une efficacité limitée, ou alors, au contraire, à manipuler avec parcimonie eu égard à leurs caractère parfois particulièrement abrasif…Qui dit naturel ne dit pas inoffensif. Aussi « tendances » soient-elles, les recettes d’antan ont plutôt tendance à susciter le débat.

Recettes de grand-mère

Flacon bicarbonate brosse à dentcitron

Cheveux soyeux, peau de bébé, beauté des mains et des dents, nos aïeules savaient soigner leur image en utilisant des ingrédients simples et naturels. Lotions, baumes, onguents, masques ou gommages à base d’argile, d’œuf, de citron, de bicarbonate, d’eau oxygénée, d’huiles végétales et essentielles, de plantes, de vinaigre de cidre, de miel et j’en passe, la cosmétique est un peu née dans leur cuisine.

Les ingrédients naturels pour se blanchir les dents ont un coût minime, même si certains se trouvent dans les magasins bio et ne sont, par conséquent, pas si économiques. Leur préparation ou leur usage requiert parfois un minimum de temps et d’organisation. Il faut donc avoir le temps de s’y consacrer.

D’autre part, il convient ici de préciser une bonne fois pour toutes, que blanchir les dents de manière efficace, c’est à dire notable, correspond à une sorte de mise à nue de la dent et donc de fragilisation de l’émail. Que le blanchiment se fasse en cabinet, en kit ou grâce à des produits naturels utilisés directement chez soi, il faut donc savoir ne pas en abuser.

Le bicarbonate de soude est, sans nul doute, la star parmi les méthodes naturelles de blanchiment des dents. Ce détartrant antibactérien agit en surface grâce à ses fines particules. Son effet est polissant. Il s’utilise donc un peu comme un gommage ou comme un dentifrice abrasif. On peut, soit en saupoudrer sa brosse à dents, soit le mélanger au dentifrice. Dilué dans l’eau il devient moins acide, mais ses propriétés abrasives qui aident à éliminer les tâches en font un ingrédient qu’il faut manier avec précaution, sans exagération, pour ne pas abimer l’émail des dents. Un brossage quotidien est donc fortement déconseillé. Selon l’état de vos dents, et sauf à faire une cure spéciale durant plusieurs jours, une fois par semaine suffit largement. Certains dentistes conseillent de l’utiliser une fois par mois. Il est donc nécessaire de demander conseil à votre praticien.

L’acide citrique du citron, deuxième vedette indépassable du blanchiment des dents au naturel, permet de lutter contre le tartre. Il assainirait également les gencives grâce à la vitamine C. Il aide, c’est vrai, à garder une haleine fraiche, ce qui n’est pas négligeable.

Question mode d’emploi, il suffit de se brosser les dents avec un peu de jus de citron pressé. Mais ici encore l’usage du citron est parfois déconseillé par les dentistes. Son très fort taux d’acidité peut abimer l’émail des dents. Si vous décidez de l’utiliser, employez une dose minime et procédez par un brossage doux en rinçant ensuite abondamment à l’eau claire. Mais le citron est décidément un vrai casse tête. Honnis par certains, il est acclamé par d’autres qui lui trouvent d’autres vertus que ses capacités abrasives. Ses sels minéraux par exemple permettraient de renforcer les dents….

Plutôt assainissant que blanchissant, le sel a des propriétés antiseptiques. Faites dissoudre du gros sel marin dans de l’eau tiède et trempez y votre brosse à dents. C’est un peu comme se brosser les dents à l’eau de mer alors qu’on habite très loin de Concarneau. Est-il utile d’ajouter que, tout comme pour le bicarbonate et le citron, son usage doit rester limité ?

Voici enfin quelques trucs et astuces que j’ai glanés ci et là pour à la fois nettoyer les dents et rafraichir l’haleine, il faut frotter ses dents avec certaines plantes, à savoir des feuilles de laurier séchées, de la mélisse, de la sauge, ou encore de la menthe.

Les méthodes exotiques pour se blanchir les dents

Si vous souhaitez pousser la « tendance au naturel » à son maximum et découvrir ses plus antiques expressions, vous pouvez toujours utiliser des recettes venues d’ailleurs.

Évidemment, pas facile de trouver des branches de neem ou de margousier. Cet arbre sacré, utilisé depuis la nuit des temps, en Inde, a de nombreuses vertus thérapeutiques. Il produit notamment un dentifrice naturel détartrant aux propriétés antiseptiques.

Pour rester un peu en Inde, on lui préfèrera la poudre de charbon végétal, issu de la carbonisation de peupliers ou de noix de coco et plus aisée à trouver dans le commerce. Saupoudrez votre brosse à dents de charbon végétal ou plongez y un coton tige humidifié à appliquer ensuite sur les dents en les frottant vigoureusement.

Le pouvoir abrasif du charbon végétal en fait un procédé de blanchiment qui a fait ses preuves. Une fois de plus, cela en fait également un produit si puissant qu’il est capable d’abimer l’émail des dents.

Continuons notre voyage au pays des dents blanches…Plus facile à trouver, notamment dans les magasins bio, il y a le bâton de siwak à mâchouiller. C’est la brosse à dents ancestrale en Afrique et au Moyen Orient.

siwak

Les dentifrices maison

mortier fleurs plantesHuile essentielle de menthe

Pour blanchir vos dents de façon naturelle, il existe également des recettes de dentifrice à concocter chez soi. Quelques exemples de mixtures à mélanger ou pas avec le dentifrice habituel :

-Mélangez de l’argile verte avec du bicarbonate de soude et ajoutez une goutte d’huile essentielle de citron ou de mandarine. Attention, l’argile comme pâte à dentifrice, est extrêmement abrasive….

-Autre recette : utilisez cette fois une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée (pour l’effet rafraichissant), avec une goute d’huile essentielle de citron. Incorporez le tout à votre dentifrice.

Vous pouvez aussi directement mélanger le bicarbonate de soude avec le jus de citron. Tandis que le charbon végétal, auquel on ajoute quelques gouttes de jus de citron ou d’eau, produit une pâte dense et pratique à utiliser.

Voici enfin une méthode rudimentaire peu agréable mais recommandée, semble t-il, par les dentistes : un soupçon de savon de Marseille sur la brosse à dents. Bon courage !

Vous pouvez aussi préparer votre bain de bouche soit avec une simple infusion de menthe, soit avec une goutte d’huile essentielle de menthe que vous ajouterez à 1 cuillère à café de bicarbonate et 5 gouttes d’huile essentielle de citron.

Que faut-il manger pour se blanchir les dents ?

Alors que certains aliments colorent les dents, d’autres contribuent à leur conserver leur blancheur. Il s’agit tout d’abord des fraises et des pommes ou du vinaigre de cidre de pommes. Ils contiennent de l’acide malique qui a des vertus anti tâches.

Il faut, paraît-il, mastiquer pour saliver afin de nettoyer sa bouche. C’est pourquoi on conseille de manger des fruits ou légumes crus qui prolongent l’effort en bouche.

Trop d’acidité nuit tout autant que pas assez. Elle attaque l’émail. Conserver la bonne teneur en acidité est tout de même un rude exercice. Pour compenser, on se nourrira d’aliments alcalins tels que le lait, les légumes, les amandes.

Le potassium et le magnésium contenus dans la banane ont, elles, des vertus blanchissantes. Certains puristes recommandent même de se frottez les dents avec la peau de banane…Voire avec une peau d’orange.

Il semblerait enfin que certains légumes, la laitue, les épinards et les brocolis aident à protéger des tâches. D’une manière générale il est conseillé de manger des fruits et légumes riches en fibres, céleri, carottes, chou-fleur, concombres…

Enfin, mangez du fromage ! Riche en phosphore et en calcium, il réduit les risques d’érosion de l’émail et de décoloration des dents.

femme croque pomme

dent mordant fraise dent mordant tranche citron carottes-choux-2

 

 

 

 

fromage parmesan


Partager cet article